Jour 85 : Dingelsdorf – Zürich (99Km – 1050D+)

Dernière journée à rouler seul, aujourd’hui je passe en Suisse et ce soir je dors à Zürich avec les copains… Ou peut-être un peu avant. Parce que oui un camping dans une grande ville c’est pas l’idéal et le seul camping de Zürich n’a pas de très bonnes notes sur Google… Alors on va essayer de se retrouver quelques dizaines de kilomètres plus tôt, sur les rives du Greifensee où il y a plusieurs campings.

Bon je préfère prévenir : mon portable est passé en mode photos bizarres sur cette journée sans que je m’en rende compte c’est pour ça que les photos ont des couleurs peu marquées sauf le bleu, le rouge et le jaune (artistiquement c’est intéressant).

Encore quelques tours de roues au bord du Bodensee avant de s’écarter de la rive pour traverser Constance (Konstanz), ville à cheval entre Allemagne et Suisse. J’en profite pour faire un tour dans le centre-ville qui est plutôt sympa. Il y a même un petit coin détente avec une bibliothèque en pleine air et des poufs pour se poser et lire tranquillement.

Et dans Konstanz c’est agréable de rouler, il y a de grandes rues cyclables pour traverser la ville. On se sent en sécurité à vélo !

Une fois sorti de la ville c’est retour à la campagne. Et dans la campagne Suisse ça rigole pas quand il y a des travaux sur une route, heureusement avec le vélo je peux prendre les chemins qui passent au travers des champs.

La neutralité de la Suisse n’est un secret pour personne et tellement ils n’aiment pas la guerre ils plantent des panneaux Peace & Love au bord de la route, bon celui-là était planté à l’envers…

Autre bizarrerie, un banc qui offre une magnifique vue sur… une haie !

Bon c’est pas tout de s’amuser à observer ce qu’il se passe en bord de route mais il va falloir trouver un camping.

Les potes arrivent à la gare de Zürich en fin d’après-midi, juste le temps de trouver un camping… Ou pas !

Et oui parce que c’est plus compliqué de trouver de la place pour 6 personnes que pour un pauvre plouc… Alors je me fais refouler des trois campings au bord du lac Greifensee quand je demande s’il y a la place pour installer trois petites tentes (drei kleinen Zelt). Petit coup de fil aux copains pour dire qu’il va falloir partir sur le plan B, le camping de Zürich (celui qui n’a pas de très bons avis sur google).

C’est reparti pour un peu de vélo, c’est dur dans la tête quand tu pensais avoir terminé ta journée et que tu te retrouves à allonger de 20Km et pas mal de dénivelé. Mais bon honnêtement, tellement hâte de retrouver la troupe que les kilomètres supplémentaires ne posent pas tellement de problèmes.

Petit aperçu de Zürich avant de rejoindre le camping, c’est grand mais c’est pas moche du tout.

Finalement je devance les autres de peu et on se dégote une petite place sur le terrain de foot, dans un coin du camping. On comprend vite pourquoi le camping n’est pas bien noté : les tentes sont les unes sur les autres, c’est assez bruyant mais franchement on est bien là tous ensemble dans notre petit coin de terrain de foot. On est dans notre petite bulle à se raconter nos vies comme si on s’était vus la veille.

Et je ne vais pas vous cacher que c’est le premier soir depuis le début du voyage où je me pose et je ne fais rien… Si ce n’est répondre aux questions. C’est bizarre, un autre voyage qui commence pour les dix prochains jours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close