Le parcours

L’idée de ce voyage c’est de rouler et faire de la montagne sur la route et tout ça en partant de la maison. Le parcours imaginé :

Parcours qui aura bien l’occasion d’évoluer d’ici le départ et surtout sur place au grès de la météo, des rencontres, des jambes, du feeling du moment, de la température de l’eau, de la quantité de touristes, de la beauté des montagnes…

Au programme :

  • Traversée des Alpes françaises
  • La Corse
  • Les Abruzzes et le sud de l’Italie
  • Les Balkans
  • Côte croate et Slovénie
  • Alpes Juliennes et Tyrol
  • Les lacs Suisses

Traversée des alpes françaises

L’itinéraire de la traversée des grandes alpes à vélo, à voir si les cols sont suffisamment dégagés pour partir sur cet itinéraire

L’idée initiale c’est d’emprunter la route des grandes Alpes qui passe par quelques beaux cols : l’Iseran, le Galibier, le Télégraphe, la Bonette… Bref de quoi s’en mettre plein les pattes et plein les mirettes !

Mais bon ça va être chaud patate sachant que les cols sont encore sous l’or blanc et qu’ils ne seront dégagés qu’entre mi-mai et début juin, alors bon on réfléchit à un itinéraire BIS parce que le vélo ne sera pas équipé de skis.

Le plan B c’est une traversée des pré-alpes:

Itinéraire BIS qui traverse la Chartreuse, le Vercors, le Diois, le Verdon…

Ça va partir sur l’itinéraire bis en version améliorée avec un départ de Lans en Vercors et non pas d’Annecy pour des raisons de logistique (non non je n’essaie pas déjà de gratter des kilomètres) et une arrivée à Toulon (et non pas Nice). Donc ça sera traversée sur le bord des hauts plateaux du Vercors, passage dans le Diois, puis traversée vers l’est pour aller chercher quelques cols des alpes du sud : col d’Allos, col de la Cayolle et col des champs. Et ensuite, passage dans le Verdon puis dans l’arrière pays Toulonnais et hop embarquement dans le gros bateau.

Aperçu du chemin au bord des haut plateaux du Vercors (passage par là il y a un an jour pour jour)
Le lac d’Esparron dans le Verdon

La corse

Après une première traversée en Ferry, arrivée prévue sur l’île de beauté (à Bastia) pour traverser au cœur des montagnes et gravir au passage le Monte Cinto et le Monte Incudine.

Le Monte Cinto, sommet de la Corse au programme des ascensions

Je vais emprunter le parcours GT20, parcours pour le cyclo-tourisme qui a été développé assez récemment pour traverser la corse du nord au sud (de Bastia à Bonifacio) :

Le tracé du GT20 (en rouge)

Les Abruzzes et le sud de l’Italie

Là on va commencer à rentrer dans l’inconnu, la Corse ça va j’y suis allé 5 fois mais ce coin de l’Italie pas encore. Après un rapide détour par la Sardaigne (solution la plus simple en Ferry), l’idée c’est de débarquer à Civitavecchia pour après rallier les Abbruzes et gravir son sommet : Le Corno Grande.

Corno Grande

Et après on sort des montagnes pour rouler jusqu’au sud de l’Italie (Brindisi pour être exact).

Pour traverser les Abruzzes, je vais emprunter un itinéraire de bikepacking qui semble bien joli. Pour la suite du parcours, je vais récupérer l’Eurovélo 5 qui va jusqu’à Brindisi à l’extrême sud-est de l’Italie.

Les Balkans

Encore un petit bout en ferry depuis Brindisi pour arriver en Grèce. Et là ça va être la partie la plus rock & roll qui va commencer: Grèce, Macédoine, Monténégro, Albanie. Des pays hors union européenne, des langues non latines, des cultures moins occidentalisées … Beaucoup de raisons pour que cette portion soit la plus dépaysante du périple.

Énormément d’attentes sur le Monténégro et l’Albanie qui semblent être deux pays avec des paysages magnifiques et pas encore affectés par le tourisme de masse.

Quelques sommets et lacs dans un coin de ma tête : Le mont Korab, le lac Skadar, le mont Baba, le lac Shkodra…

Côté croate et Slovénie

La Croatie n’étant pas un pays ultra-montagneux, l’idée c’est de rejoindre la côte pour traverser ce pays du sud au nord en passant par les belles villes côtières en espérant que ça ne soit pas trop blindé de touristes… Sinon le plan B c’est de passer en Bosnie et de traverser les alpes Dinariques.

Pour l’itinéraire côtier, L’Euro-vélo 8 permet de traverser depuis Dubrovnik jusqu’à Rijeka (pas très loin de la frontière Slovène).

Alpes Juliennes et Tyrol

Direction le Triglav, sommet de la Slovénie qui marque le début des Alpes Juliennes. Pourquoi pas un petit détour par le lac de Bled, impatient d’être dans ce pays qui semble abriter une belle nature sauvage.

Ensuite le but c’est filer jusqu’à Innbrück en se frayant un chemin au milieu des sommets qui commencent à s’élever à une bonne altitude dans le secteur.

Les lacs Suisses

Rejoindre le lac de Constance pour pourquoi pas en faire le tour si le temps et l’envie le permettent. Ensuite faut aller jusqu’à Lausanne puis Genève en slalomant entre les lacs : ZürichSee, BürgenStock, SempacherSee, Brienzersee…

Selon la forme et les personnes qui me rejoignent sur cette partie, je vais choisir l’un ou l’autre des itinéraires suivant et pourquoi pas panacher :

La Navad 1000

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close